L’Histoire du Gu Zheng 古筝历史记

Le Gu Zheng est un instrument de musique traditionnel chinois, à cordes pincées. Il fait partie de la famille des cithares sur table, dont les plus anciennes traces datent du 3eme siècle avant notre ère.
Selon l’art de vivre chinois, la pratique du Gu Zheng améliore le souffle et l’énergie du corps.
La croyance est que la musique du Gu Zheng vient du ciel.

Ms. Sissy ZHOU is a professional Chinese musician and professor of Gu Zheng who has performed in several French,  American and Chinese concerts. Gu Zheng is a traditional Chinese instrument that was very popular 3700 years ago, starting from 475 BC.

COPYRIGHT © Tous droits des textes, photographies, infographies du site sont réservés.

Ms. Sissy ZHOU

Cithare et musique chinoise

Jinglin ZHOU, artiste émérite et de haut niveau, est née à Wuhan. Dans l’Antiquité, cette cité, située dans le Pays de CHU“楚”, royaume de la grande Chine ancienne, a été le berceau de la musique traditionnelle chinoise, spécialement pour les instruments de la famille Qin “琴”, qui inclut toutes les anciennes cithares chinoises.
 

 

 Jinglin ZHOU a suivi l’enseignement du Guzheng d’un professeur renommé du Conservatoire de Wuhan depuis l’âge de 6 ans. Dans les années 80, les jeunes enfants étudiant ces instruments traditionnels étaient rares, et devenir un des élèves de ce grand professeur était extrêmement difficile. Jinglin se souvient encore du moment où ce professeur, regardant ses mains, lui a dit « petite fille, comment t’appelles-tu ? Tu as de très bonnes mains pour apprendre le Guzheng ; si tu as le courage de travailler, alors nous pouvons nous y mettre… »

Après cela, Jinglin a travaillé très dur, cumulant études et pratique quotidienne de la musique au minimum deux heures par jour. Cela par tous les temps, dans l’extrême chaleur des étés (Wuhan est l’une des villes les plus chaudes de Chine l’été) ou dans le blizzard des hivers, elle se rendait au conservatoire, pourtant très éloigné de chez elle, et rentrait avec ses parents par le bus de nuit ; elle travaillait sans repos à tel point qu’elle en avait souvent ses petits doigts en sang.

Mais grâce à son courage, elle est parvenue à la perfection et a obtenu, à 13 ans, la mention « Excellent » à l’examen du plus haut niveau de Guzheng de Wuhan. À l’âge de 17 ans, elle avait déjà remporté de nombreux premiers prix dans les grands concours nationaux organisés soit par les Académies de Musique, soit par la télévision chinoise et le gouvernement. C’est à cet âge aussi qu’elle a commencé à enseigner le Guzheng. Une de ses élèves de 6 ans a d’ailleurs obtenu la médaille d’Or au Concours national de Guzheng après ses deux ans études avec Jinglin.

Après une licence en Chine, ZHOU Jinglin a obtenu la bourse d’excellence Eiffel du gouvernement français et du ministère des Affaires étrangères et est venue en France pour un Master d’Administration des Institutions Culturelles à Arles et à Aix-en-Provence.

Pendant ses études en France, elle a aussi donné des concerts pour promouvoir et développer la musique traditionnelle et la culture chinoise dans notre pays. Après ses études de Master en France, elle a séjourné aux États-Unis où elle a travaillé sur la langue et la culture française dans le cadre de l’Alliance Française, tout en continuant sa carrière de concertiste.

 Elle était membre du Big Band, au Collège Communautaire de Tallahassee (capitale de la Floride), et elle y a travaillé des musiques occidentales avec son instrument traditionnel chinois en adaptant des partitions de harpe. Elle a été aussi professeure de Guzheng à l’université de Floride durant deux semestres. Excepté deux guitaristes, ses élèves étaient tous de jeunes américains débutants en musique ; pourtant après deux semestres, ils ont été capables de jouer et de participer à un superbe concert de fin d’année.

Durant cette année, elle a aussi occupé le poste de directrice de l’Ensemble de Musique Chinoise à la Faculté de Musique de l’Université de Floride (année 2011-2012). Mais elle a finalement choisi de séjourner en France pour continuer à promouvoir et à développer la musique traditionnelle chinoise en France et en Europe, où cette culture musicale y est très peu connue.

Elle donne des concerts et des cours, organise des ateliers en France et aux États-Unis. Autour de la musique, c’est une approche exceptionnelle de la culture chinoise qui est proposée.

Aujourd’hui, en France, l’enseignement du Guzheng qui a débuté par des cours particuliers se poursuit par des cours dispensés à la Cité de la Musique de Marseille pour l’année scolaire.

COPYRIGHT © Tous droits des textes, photographies, infographies du site sont réservés.

© Droits réservés @ Sissy Musical Studio

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Twitter - White Circle